Le 1er “Festival Caribéen de l’Image” voit le jour

À l’occasion de l’ouverture au public du Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), la première édition du “Festival Caribéen de l’Image” a été inauguré. 

Cette exposition du 10 juillet au 30 août 2015 était composée de photographies et de vidéos. Au total, c’est une trentaine de photographes venus de neuf îles de la Caraïbe qui avait décidé de livrer au public leurs visions d’eux-mêmes et du monde. Les oeuvres disposées sur des palettes de bois étaient réparties en quatre volets.

Photo - Festival Caribéen de l'Image

Tout d’abord, “L’Archéologie photographique” c’est-à-dire une présentation des premières photos privées prises dans la région, en particulier celles du volume “West Indies” de la Compagnie Keystone datant du début du 20e siècle.

Ensuite,“La Famille” qui se laissait photographier par un professionnel lors des moments importants de la vie (naissance, mariage etc.) afin d’obtenir un portrait, une photo de groupe devenant une mémoire.

“20 images, 20 ans de photographies” constituait un hommage au photographe guadeloupéen et parrain de la manifestation, Daniel Goudrouffe, lequel partageait avec le public ses prises de vues réalisées dans la Caraïbe et à New York, pendant des années.

Enfin, “Les nouvelles tendances” regroupaient les productions actuelles obtenues, entre autres, par les nouvelles technologies.

La seconde partie de ce premier Festival Caribéen de l’Image, installée dans l’espace exposition temporaire du Mémorial Acte, était consacrée à la vidéo. Une vingtaine de réalisateurs originaires de cinq îles proposait 40 vidéos muettes ou sonores en trois thèmes : Traces – Empreintes – Devenir.

Plusieurs conférences ont rythmé ce festival sur des sujets divers : “La représentation de la parole de l’Homme Noir au cinéma”, animée par le réalisateur Tony Coco-Viloin ; “L’esclavage au cinéma” par Carine Irénée (internaute cinéma) ; “Identités photographiques caribéennes”, par Daniel Goudrouffe (artiste-photographe) ; “Un regard sur les imaginaires collectifs caribéens”, par Fabienne Viala (université de Warwick, Grande-Bretagne) ; “Bigidi et vidéo art : entre traces et empreintes”, par Léna Blou (chorégraphe), Jean-François Manicom (photographe, commissaire du Festival)…

La seconde exposition d’images caribéennes n’a pas été organisée au cours de cette année 2016 mais elle est vivement attendue…

PHOTOGRAPHES INVITÉS

Barbuda : Juan Maria Gómez, dit “Perro Amarillo”

Cuba : Pedro Abascal, José Alberto Figueroa, René Pena, Rafael Villares, Mabel Poblet

Dominique : Sheldon Casimir, Charles Louis

Guadeloupe : Steeve Cazaux, Charles Chalume-Rousseau, Yvan Cimadure-Mery, Laetitia Petreluzzi, Philippe Virapin

Haïti : Maksaens Denis, François Gasner, Josué Azor, Paolo Woods

Martinique : JeanBaptiste Barret, Robert Charlotte, Mario Gilbert, Shirley Rufin

Saint-Martin : David Gumbs

Saint-Vincent & Les Grenadines : Charles Louis, Ericson Joseph

Venezuela : Anabell Guerrero

RÉALISATEURS INVITÉS

Dominique : Aarmaï Augustine, Jevier Denzel

Guadeloupe : Sébastien Barthélémy, Steeve Cazaux, Colèktif Cnou Menm, Guy Gabon, Klod Kiavué, José Manlius, Nicolas Mérault, Nicolas Nabajoth, François Piquet, Léa de Saint-Julien, Janluk Stanislas, Sandrine Trésor, Henry Tauliault

Jamaïque : Calvin Walker

Martinique : Gilles Élie-dit-Cosaque

Sainte-Lucie : Davina Lee

Saint-Martin : David Gumbs

Trinidad & Tobago : Nicole Brooks, Michael Chambers, Jeannette Ehlers