Chabela: star en Guadeloupe, inconnue à Cuba

Ysabel Rosell Lam "Chabela"

Le mercredi 2 mai prochain à partir de 20h00, un hommage musical sera rendu à la chanteuse cubaine Chabela, au Centre Culturel de Sonis. Le public est invité à assister à cette veillée à la mémoire de cette artiste qui avait acquis une renommée en Guadeloupe mais qui était inconnue dans son pays, Cuba.

Album de Chabela
L’album “Yo te regalé” est sorti en 2014.

Le lundi 23 avril dernier, la Guadeloupe a appris la terrible nouvelle : Chabela est décédée. La chanteuse cubaine souffrait d’une tumeur au cerveau depuis quelque temps et, après un malaise en février dernier, ses amis de Guadeloupe avaient contribué à la faire rapatrier en urgence dans son île. Certains pensaient que la médecine cubaine très en pointe aurait trouvé un traitement à sa maladie…

La disparition soudaine de l’artiste semblait presque irréelle pour beaucoup car ils l’avaient toujours vue si belle et joyeuse… C’était encore le cas en novembre 2016 au Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre, l’une des ses dernières apparitions en public. En effet, Chabela rayonnait dans une longue robe blanche à l’occasion du récital “9 Poètes d’Isles entre Elles” de la chanteuse guadeloupéenne Winny Kaona, un spectacle avec des musiciens cubains produit par l’association “Cuba Coopération Guadeloupe”.

L’artiste qui était surnommée “La plus Guadeloupéenne des Cubaines” était arrivée en Guadeloupe en 1995. Auparavant, elle avait fait partie du groupe “Habana Son” avec lequel elle avait chanté dans plusieurs pays. Pendant ces 20 dernières années, Ysabel Rosell Lam – née  en 1964 à Guanabacoa (une ville située à près d’une vingtaine de kilomètres du centre de La Havane) et diplômée en 1990 de l’Institut Supérieur des Arts de La Havane – avait su se construire une carrière dans son île adoptive : elle avait sorti des disques, elle avait collaboré avec des artistes guadeloupéens (qui espéraient certainement être connus à Cuba grâce à elle, ce qui n’a jamais été le cas), elle s’était produite sur scène, elle avait donné des cours de piano et de chant…

En Guadeloupe, suite au décès de la chanteuse et pianiste, il y a eu des communiqués du monde culturel et politique, ses fans ont aussi exprimé leur chagrin. Ce mercredi 2 mai à 20h00, une veillée musicale, organisée entre autres par “Cuba Coopération Guadeloupe” et la ville de Pointe-à-Pitre, aura lieu au Centre Culturel de Sonis en présence de ses amis, ses élèves et des artistes avec qui elle avait travaillé. Le public est convié à participer à ce moment d’adieu à Chabela qui était une star en Guadeloupe mais une inconnue à Cuba. “On ne connaît pas cette chanteuse. Elle n’était ni célèbre ni populaire. Ici, nous connaissons Chavela Vargas qui est une chanteuse mexicaine (…)”, a-t-on dit à Cuba après la disparition de Chabela.